Mission d’Aquaverde

Quoi, pourquoi

L’association AQUAVERDE est une association à but non-lucratif fondée en 2002 dont le siège est à Genève.

Elle a pour but de promouvoir et de soutenir toute initiative visant à apporter une dimension nouvelle de l’interaction entre l’homme et l’environnement dans la perspective du développement durable et de la dignité des peuples, pour la sauvegarde de la vie humaine sur la planète.

L’association investit ses efforts en priorité à la sauvegarde de la forêt Amazonienne.

Ce trésor de biodiversité est l’une de pièces maîtresses de la régulation climatique planétaire qui transforme en oxygène une grande partie du gaz carbonique et représente avec son fleuve l’Amazone, ses centaines d’affluents et ses sources constituant le quart des réserves d’eau douce potable de la planète, jouant ainsi un rôle crucial sur le régime des pluies par le phénomène d’évapotranspiration.

L’association soutient des projets alliant la reforestation à une économie de développement durable pour les populations locales en proposant une alternative économique à la déforestation.

L’objectif général que suit l’association est d’induire et de promouvoir de nouvelles visions de la coopération au développement et des relations internationales par la réalisation d’actions de communication basées sur la réciprocité.

 

mission-imgComment

L’association Aquaverde a une action sociale auprès de tribus indigènes d’Amazonie qui consiste à les rémunérer pour la plantation d’arbres sur leurs territoires indigènes sécurisés, dans des zones déforestées par les colons dans le passé.

Cela permet aux indigènes d’une part d’assurer la protection de leurs territoires démarqués ( qui constituent 25% de la forêt amazonienne) et d’autre part d’avoir une activité générant une micro-économie tout en leur permettant d’enseigner leurs traditions et leurs connaissances à la jeunesse.

L’association soutient aussi les efforts des indigènes à acquérir le savoir nécessaire au sauvetage et à la gestion “à l’occidentale” mais avec leur conscience, de leur territoires.