Terra indigena

Cette Terre Indigène, habitée uniquement par le peuple Suruí du Rondônia, se trouve au Brésil, à cheval sur les Etats du Rondônia et du Mato Grosso, dans les municipalités de Cacoal (Rondônia) et Aripuanã (Mato Grosso). Ce territoire, composé encore à 93% de forêt équatoriale inviolée, a été rendu au peuple Surui par le gouvernement en 1984, suite à la démarcation officielle. Grâce à son statut,Il est aujourd’hui légalement protégé contre la déforestation.

amazonie_complete_google

Elle s’étend sur 248.146 hectares (situés entre 10°45’00” et 11°15’00” S et 60°55’55” et 61°25’13” W). On y accède presque uniquement par voie terrestre depuis le sud, par les « linhas » (pistes constituées par les anciennes voies de pénétration de la colonisation) 8, 9, 10, 11, 12 et 14 (numérotation d’ouest en est), qui partent de la ville de Cacoal, distante d’environ 80 km.

Rondonia

Le quadrillage visible sur les photos est l’étendue déforestée le long des linhas. Les zones vertes sont les territoires indigènes que ceux-ci s’efforcent de protéger du déboisement illégal.

Terra Indigena Sete Setembro

Le peuple Suruí est divisé en 4 clans nommés Gamep, Gamir, Makor et Kaban. Ils vivent dans une quinzaine de villages, souvent désignés par le numéro de la linha sur laquelle ils se trouvent: Linha 8, Linha 9, Linha 10, Lobó, Lapetanha, Joaquim, Amaral (situés sur la linha 11), Linha 12-Gamep, Linha 12-Makor, Linha 14-Placa, Linha 14-Gamir, Pacarana, Apoena Mereilles (au nord).

Villages Surui

La grande majorité de ces villages sont situés à proximité de la limite sud de la Terra Indigena, afin de prévenir les invasions de colons. Chacun d’entre eux compte entre 30 et 200 individus, et est dominé, sinon exclusivement habité, par tel ou tel clan.